Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Surcharge des classes à Oum Drou (Chlef)

Les parents d’élèves montent au créneau

© D.R

Le problème relatif à la surcharge des classes scolaires à Oum Drou, quelques kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Chlef, se pose avec acuité depuis plusieurs années. Ce sont surtout les trois CEM et l’unique lycée se trouvant dans cette commune dont la population ne cesse de croître au fil des jours, qui sont concernés par cette situation qui a fait réagir non seulement les responsables du secteur de l’éducation au niveau local, mais également les parents d’élèves.

“Le lycée Abdelkader-Hechmaoui, l’unique à Oum Drou, n’arrive plus à contenir ni supporter le nombre impressionnant de lycéens qu’il accueille en fin de chaque année scolaire à partir des trois CEM que compte la commune. Et comme la superficie d’Oum Drou est extrêmement importante, certains lycéens doivent parcourir quotidiennement plus de 30 km en aller et retour entre leurs domiciles familiaux et leur lycée.

C’est le cas justement de ceux qui habitent les localités rurales les plus éloignées par rapport au chef-lieu communal à savoir, Ouled Benyoucef, Errouadhi, El-Hamam, Ouled Meghazi, El- Heumaïssia, El-Bessakra et El-Menassria entre autres”, racontent de nombreux parents d’élèves qui viennent de saisir officiellement, d’après leurs témoignages toujours, les responsables de la direction de l’Éducation ainsi que l’ensemble des autorités locales compétentes de la wilaya.

Les mêmes parents d’élèves-alors accompagnés de quelques enseignants qui ont évoqué, de leur côté, l’épineux problème relatif à la surcharge des classes dans leurs CEM respectifs ce qui les empêche d’accomplir parfaitement leur noble mission éducative- ont également fait savoir que les mêmes difficultés que rencontrent les lycéens sont péniblement vécues par leurs camarades collégiens.

“Pis encore, nous avons affaire cette fois-ci à des collégiens en jeune âge qui habitent les mêmes régions isolées et qui doivent forcément boucler, chaque jour, de grandes distances pour étudier et rejoindre leurs familles. C’est le véritable calvaire pour ces enfants surtout pendant la période hivernale où le jour est moins long contrairement aux autres périodes de l’année.

C’est pourquoi, nous réclamons l’inscription et la réalisation de deux nouveaux établissements scolaires à savoir un CEM et un lycée car c’est la seule solution pour répondre au nombre de collégiens et de lycées qui augmente sensiblement d’année en année”, exigent enfin plusieurs parents d’élèves à Oum Drou.

 

 

AHMED CHENAOUI 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER