Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Secteur de l’éducation à chlef

Les retraités interpellent Nouria Benghabrit

©D. R.

Les retraités du secteur de l’éducation de la wilaya de Chlef sortent de leur réserve et dénoncent ce qu’ils appellent les dépassements et les irrégularités de la commission locale des œuvres sociales. Agissant au nom de leur “association de solidarité”, les mêmes retraités révèlent que ladite commission n’a plus droit à l’existence “étant donné que le mandat électif de ses membres a déjà expiré il y a plusieurs mois et qu’il n’est toujours pas renouvelé”. Selon les nombreux témoignages de ces retraités et le contenu de la correspondance qu’ils ont adressée à la ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghabrit, la commission des œuvres sociales du secteur de l’éducation de la wilaya dont il est question continue toujours d’activer, mais en dehors du cadre réglementaire en vigueur. “Et c’est pourquoi d’ailleurs, notre association n’a pu bénéficier, à ce jour, de la prime de retraite normalement attribuée aux enseignants mis à la retraite en 2017, d’après les déclarations faites par la commission nationale des œuvres sociales. Aussi, cette même carence a privé nos retraités de prendre part aux activités touristiques (voyages et sorties) à l’intérieur et à l’extérieur du pays durant cette saison estivale. Même si ces activités existent, elles ont été organisées sur le terrain dans des conditions anarchiques, voire entachées d’irrégularités et, de surcroît, sans aucun affichage ni publicité afin d’informer les travailleurs du secteur de l’éducation y compris nos retraités”, dévoile le président de l’association Benabdellah Kandoussi qui exige, enfin, la présence d’une commission d’enquête ministérielle qui fera, selon lui, toute la lumière sur cette affaire qu’il qualifie de scabreuse.

Ahmed Chenaoui


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER