Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

AÏN TÉMOUCHENT

Les services agricoles parient sur une bonne production de pois chiches

©D. R.

Les services agricoles de la wilaya de Aïn Témouchent ont consacré pour cette saison agricole une superficie qui s’étend sur 11 400 ha destinée principalement à la production de légumes secs dans leur diversité. Avec une superficie de 6 100 ha, les pois chiches se taille la part du lion contre 3000 ha pour les fèves, 1300 ha pour les petits pois et 1000 ha destinés à la culture des haricots. C’est ce qu’a révélé un cadre de la direction des services agricoles en précisant que les régions connues pour ce genre de culture sont celles de Aïn Kihal, Aghlal et Aïn Laâlem relevant de la commune de Aïn Tolba au sud-ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Témouchent avec une superficie relevant de la subdivision agricole de Aïn Kihal qui dépasse les 1000 ha mais aussi au niveau de la région de Hammam Bou Hadjar avec 600 ha répartis entre deux communes seulement. Les services agricoles parient sur une hausse de la production de légumes secs lors de cette saison agricole, et ce, eu égard aux conditions climatiques favorables qui caractérisent la région. Une filière qui devra se développer si l’on tient compte des objectifs tracés par les services agricoles qui comptent atteindre des chiffres record qui vont au-delà de l’autosuffisance alimentaire avec comme priorité la production de pois chiches. ‘‘Nous avons divisé l’opération d’ensemencement en deux phases. La première qui concerne les fèves et les petits pois débute au même moment que l’emblavement des céréales alors que la seconde phase qui concerne les pois chiches et les haricots débute juste après le bilan de la campagne labours-semailles, c’est-à-dire au milieu du mois de janvier. À ce jour 75% des fellahs ont opté pour les pois chiches’’, a indiqué le même responsable.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER