Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

TLEMCEN

Mise à niveau des établissements touristiques

©D. R.

Soixante-quinze milliards ont été mobilisés voilà plus de 5 ans pour la réhabilitation des structures de la station thermale de Hammam Boughrara. Celle-ci qui va dans le sens de la promotion du tourisme populaire et de la séduction de celle étrangère s’est heurtée à une dizaine d’appels d’offres infructueux à cause, selon les responsables du complexe, de l’enveloppe qui s’est avérée bien en deçà de l’importance des travaux d’aménagement. La mise à niveau de cet équipement qui se singularise par les vertus de ses eaux sulfatées et bicarbonatées à 45 °C et son argile favorables pour les traitements dermatologiques et des affections respiratoires, entrait dans une stratégie de développement de tout le potentiel structurel afin que soit favorisée la relance du tourisme.
Les responsables de la station n’ont pas baissé les bras et ont lancé une large opération d’aménagement avec un budget local très restreint et la main d’œuvre du complexe. 4 villas ont été restaurées et la rénovation totale des bains situés côté village ont été initiés. Selon le directeur, la rénovation se fait progressive et touche principalement les structures de l’hôtellerie, de la restauration et des soins.
La visite que le ministre du tourisme et de l’artisanat a effectuée la semaine dernière a été bénéfique pour les établissements touristiques de la daira de Maghnia.
Pour la station thermale de Hammam Boughrara, le ministre a donné le coup d’envoi des travaux de rénovation des bains traditionnels pour lesquels une enveloppe de 55 milliards a été allouée. Une enveloppe qui, selon le directeur de l’établissement, est une bouffée d’oxygène qui permet la rénovation d’une grande partie de la station et les conditions d’accueil des visiteurs. Le ministre a par ailleurs remis à un investisseur l’acte de concession de la station de Hammam Chigueur pour sa réhabilitation et son exploitation.
Le ministre a achevé sa visite dans la daïra de Maghnia par un passage à l’hôtel La Tafna où les travaux de sa réhabilitation pour une enveloppe de 88,6 milliards connaissent un retard de plus de 3 années.

Mohammed AMMAMI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER