Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Distribution de logements à Oran

Opération reportée pour Toumiat et Mahdia

© D. R.

Prévue à l’occasion du 5 juillet, la remise des clés pour les 300 bénéficiaires de logements sociaux (100 à Toumiat et 200 à Mahdia), dans la wilaya d’Oran, a été reportée à une date ultérieure.
Pourtant, les préparatifs allaient bon train à Toumiat, où le wali d’Oran était attendu pour la remise des clés aux bénéficiaires. Cependant, seules cinq familles parmi les 100 ont assisté à la remise des clés à la mosquée Benbadis à Oran sans pouvoir s’installer dans leurs logements, car les travaux d’aménagement du site ne sont pas encore achevés alors qu’elles attendent depuis plus d’une année, depuis le paiement de leur dû à l’OPGI.
“Depuis octobre 2016, nous avons payé tous les droits à l’OPGI et nous voilà de promesse en promesse sans pouvoir bénéficier de notre logement”, explique un des bénéficiaires. Quant aux 200 logements sociaux de Mahdia, même scénario. “Les travaux du réseau d’assainissement ne sont pas achevés”, souligne un père de famille. Mais pourquoi tous ces retards ? “C’est une affaire d’organisation et d’argent”, confie un citoyen avisé. En effet, le bureau d’études a mis la charrue avant les bœufs à Mahdia. “On a construit les logements avant le réseau d’assainissement. Du coup, le niveau du réseau pose problème et on tente de colmater les brèches”, souligne un habitant de cette paisible localité. Cette situation provoque un vrai malaise chez les bénéficiaires qui se sont déplacés à la wilaya et à l’OPGI pour enfin récupérer leurs logements mais sans résultat. De leur côté, les autorités locales tentent d’apaiser les esprits en se rendant régulièrement sur les deux sites en question afin de pousser les entreprises réalisatrices à renforcer leurs chantiers et réduire ainsi les retards.


NOUREDDINE BENABBOU


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER