Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie profonde

ORAN

Parking de l'hôpital Mohgoun d’Arzew : Le porte-monnaie ou le gourdin
Le parking automobile de l'hôpital Mohamed Seghir-Nekkache, ex-Mohgoun, sis à Arzew, est exploité illégalement par deux hommes au gourdin, exhibant même des tickets à 50 dinars la place et ce devant la passivité des responsables municipaux, notamment, le service du patrimoine communal, qui reste spectateur devant ce racket pur et simple des citoyens, venant de loin, pour ramener des patients ou rendre visite à leurs  proches hospitalisés.
Il faut noter que ledit espace n'est nullement une aire de stationnement sauvage, mais un parking officiel, affilié à l'EHU d'Arzew, pouvant contenir une centaine de véhicules. Bitumé et tracé, cet espace de parcage automobile peut renflouer les caisses de la commune d'Arzew qui quémande, en ce moment, des aides financières de l’État, à cause de sa trésorerie déséquilibrée alors que son service du patrimoine ne fait aucun effort pour, au moins, exploiter et mettre en valeur les parkings existant dans le périmètre urbain de la ville d'Arzew. Cette absence profite à  des énergumènes, sans foi ni loi, qui imposent leur loi. Signalons que les deux “préposés” au parking de l'hôpital Mohgoun semblent décidés à en découdre avec n'importe qui ose s'opposer à leur règlement. Il aura droit à l'agression verbale ou physique ou l'éjection pure et simple de cet emplacement, qui est pourtant, un espace public.
ARIBI MOKHTAR

Un plan spécial pour sécuriser les journées de l’Aïd
 2 000 policiers, en tenue officielle et en civil, ont été mobilisés par la Sûreté de wilaya d’Oran pour sécuriser la semaine de l’Aïd avec un dispositif sécuritaire préventif pour couvrir tout le territoire de la wilaya, en parallèle avec le plan Spécial été. Ce dispositif a compris la multiplication des points de contrôle dans les grands axes de la ville d’Oran et la densification de la présence d’équipes et patrouilles pédestres et motorisées sur les places publiques, dans les différentes gares, routière, de taxi et ferroviaire, sur la ligne du tramway, aux abords des mosquées et cimetières… Le plan comprend également la fluidité de la circulation sur les axes routiers les plus fréquentés ainsi que l’interdiction du stationnement anarchique aux points de vente du cheptel.
S. O.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER