Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Ouest

La ministre de l’environnement à MOSTAGANEM

Orienter l'investissement vers les énergies renouvelables

Fatma-Zohra Zerouati, ministre de l'Environnement, lors d’une visite de travail et d’inspection. ©M. Salah / Liberté

Mme Fatima-Zohra Zerouati continue de sillonner le territoire national avec, à chaque halte, le même message de lutte pour la protection de l’environnement des régions.

Elle a effectué, lundi passé, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mostaganem après sa visite, dimanche, à celle d’Oran. Les principaux points tracés dans le programme de la délégation ministérielle étaient des haltes au siège de la fondation pour le développement durable Djanatu Al-Arif où elle a apprécié l’aménagement verdoyant du site et a salué le militantisme écologique mené par les membres de cette fondation mostaganémoise qui a pris une dimension internationale avec l’obtention de l’inscription à l’ONU de la Journée mondiale du vivre-ensemble, incarnée par le père spirituel de l’association, Cheikh Khaled Bentounès. Ensuite, la ministre de l’Environnement s’est dirigée au centre d’enfouissement technique sis dans la commune de Sour (daïra de Aïn Tédelès). Lors de cette étape, Mme Zerouati Fatima-Zohra a assisté au processus de traitement des déchets collectés et à l’opération de tassement des ordures dans les casiers du CET d’une capacité de quelque 500 000 m3. À ce sujet, il faut noter que la wilaya de Mostaganem produit annuellement 130 000 t de déchets qui sont collectés et traités dans les trois CET répartis à travers le département en plus d’un incinérateur qui est en projet afin de renforcer la capacité de traitement des déchets ménagers et autres détritus solides. Jusqu’à présent, les autorités locales ont pu procéder à la fermeture de 15 décharges dans le cadre d’un programme d’assainissement de l’environnement, cependant, il reste encore 23 autres décharges sauvages à éradiquer à moyen terme. La ministre accompagnée des autorités civiles et militaires, dont le wali et la directrice de l’environnement, s’est arrêtée quelques instants sur le chantier d’un complexe touristique en cours de construction au bord de l’eau dans la commune de Benabdelmalek-Ramdan, avec des immeubles hôteliers construits en bois importé de Finlande, et équipés de panneaux solaires pour un éclairage électrique respectueux de l’environnement. À Kharrouba, Mme Zerouati s’est rendue à la Maison de l’Environnement où une exposition des associations de protection de l’environnement ont tenu des stands en plus de la présence de quelques professionnels investis dans le domaine de l’installation des panneaux photovoltaïques à l’image de Solarenergy basée à Oran.
Lors du point de presse tenu au sein de la Maison de l’Environnement, la ministre a souligné l’importance de faire impliquer les jeunes et les orienter vers l’investissement massif dans le domaine des énergies renouvelables et le recyclage.

M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER