Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Production de la pomme de terre à Mostaganem

Plus de 900 000 quintaux attendus

© D. R.

La production de la pomme de terre d’arrière-saison au titre de la campagne agricole actuelle devrait atteindre plus de 900 000 quintaux dès le mois de novembre, a-t-on appris de la direction locale des services agricoles (DSA).Une superficie de 36 000 ha est concernée par cette opération, à travers la wilaya, à savoir Aïn Tédeles, Khair-Eddine, Mesra, Bouguirat, Aïn Nouissy et Bled Touahria, où la plantation de ce tubercule a été effectuée le mois d’aout dernier, a indiqué une source responsable du service des statistiques à la direction des services agricoles, signalant que l’opération d’arrachage de ce tubercule débutera fin novembre.

Pour rappel, une quantité de plus de 900 000 quintaux de pomme de terre d’arrière-saison a été produite l’année écoulée, dans la région de Mostaganem. Le rendement escompté par hectare est de 250 quintaux, a précisé notre source, relevant que la production est notamment concentrée dans les régions de Aïn Tédeles, Khair-Eddine, Mesra, Bouguirat, Aïn Nouissy et Bled Touahria.

Par ailleurs, durant la saison agricole 2017/ 2018, il a été enregistré une hausse de 500 quintaux environ, par rapport à la saison précédente, avec un rendement record qui a atteint les 320 quintaux à l’hectare, selon les responsables des Services Agricoles (DSA). D'après la DSA, ce résultat est dû à l'extension des superficies agricoles qui sont réservées à cette culture, en plus du soutien de l'État à l'agriculteur et les efforts déployés par la DSA à travers des actions de vulgarisation et de suivi.

Pour rappel, la wilaya de Mostaganem compte 200 producteurs de pomme de terre exploitant des parcelles de 5 à 100 hectares. Cependant, la DSA a affirmé que si certaines limites sont atteintes et que les objectifs initiaux ont été largement dépassés, le défi est de maintenir ce niveau de production en continuant à préserver le cycle végétatif non seulement en lui assurant une protection contre les parasites, mais en développant aussi une mécanisation plus soutenue, notamment par l'introduction de machines pour la récolte. À signaler que la wilaya de Mostaganem dispose de 16 chambres froides d'une capacité globale de 60 069 mètres cube. 

 

E. Yacine



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER