Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

DCP DE AÏN TÉMOUCHENT

Plus de cinq milliards de défaut de facturation enregistrés

© D. R.

Selon le bilan du second trimestre 2019 dressé par la direction du commerce de la wilaya de Aïn Témouchent, les agents de contrôle relevant de ses différents services ont effectué 2445 interventions au niveau du marché local tous secteurs d’activité confondus à travers les différentes communes de la wilaya. Ce qui a permis de dresser 60 procès-verbaux transmis aux tribunaux territorialement compétents aux fins de poursuites, et ce, sur les 65 infractions constatées sur les lieux. C’est ce que nous a indiqué M. Boudjemaâ Delbez, chef de service de la protection du consommateur auprès de la direction du commerce de la wilaya de Aïn Témouchent. 

Ce dernier nous apprendra qu’au cours de la même période, les agents de contrôle ont relevé plusieurs infractions liées au défaut de facturation estimé à 53 486 685 DA en plus de 3,75 quintaux de produits qui ont été retirés du circuit de consommation composés de cachir, margarine, viande hachée, volaille et produits laitiers pour non-respect des normes d’hygiène et de la chaîne du froid. Dans leur sillage, les contrôleurs des prix ont notifié pas moins de 5 décisions de fermeture administrative aux commerçants réfractaires pour avoir exercé leurs activités sans registre du commerce ou des activités non conformes au registre du commerce.

Ce bilan fait ressortir, en outre, le prélèvement de 24 échantillons sur des produits incriminés dont les produits laitiers, le merguez et la farine panifiable pour des analyses microbiologiques et physicochimiques effectuées par le laboratoire régional et dont les résultats se sont avérés négatifs, donc non conformes par rapport aux normes exigées. Selon M. Boudjemaâ, ces résultats étaient rendues possibles grâce à la vigilance et au suivi des produits exposés à la vente et destinés aux consommateurs, mais aussi grâce au programme de contrôle et d’intervention qui a été scrupuleusement respecté et réalisé à 90%.

Il y a lieu de rappeler que les efforts de contrôle de la direction du commerce s’articulent, lors de cette saison estivale, période de tous les risques, sur deux volets, à savoir la sensibilisation et la répression dans la mesure où le littoral de la de wilaya de Aïn Témouchent attire de plus en plus d’estivants à travers la vingtaine de plages autorisées à la baignade. Selon M. Boudjemaâ, le gros du travail a été concentré sur la région balnéaire et Hammam Bou-Hadjar qui attire des milliers de curistes avec une intensification des opérations de contrôle, particulièrement celui de la qualité, qui se poursuivront inlassablement afin d’éviter tout cas d’intoxication alimentaire. À ce titre, il est à noter que pas moins de 72 brigades composées de 144 agents (dont les congés ont été suspendus) sont mobilisées durant toute la période de la saison estivale.
 

M. LARADJ  



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER