Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Agences CNAC et ANSEJ de Relizane

Pour un accompagnement des porteurs de projets

© D. R.

Inscrite dans le cadre des cellules de guidance mises en place entre les établissements du secteur de la formation professionnelle de la wilaya de Relizane, une campagne a été initiée en cette fin d’année au profit des sortants du secteur de la formation professionnels sur les différents dispositifs de soutien à l’emploi des jeunes, la Cnac et l’Anse, en particulier. Pour le représentant de ce dernier dispositif, il est nécessaire d’accompagner les porteurs d’un projet professionnel et de les aider à aller au bout de leur rêve, celui de créer leur propre entreprise. Un rêve qui demeure tributaire, dira-t-il lors de cette rencontre, de conditions sine qua non, à savoir la qualification professionnelle et la faisabilité du projet. Et sur ce plan, les accompagnateurs de l’Ansej peuvent énormément aider les jeunes. Une étude technico-économique est suggérée à ceux qui ne veulent pas céder à la réalisation de leur projet, a-t-il tenu à préciser à une assistance essentiellement composée de stagiaires et d’apprentis. La création d’une entreprise exige certainement un savoir-faire, mais aussi et surtout de la détermination de la part du jeune, affirme l’animateur de l’Ansej. Tout en présentant la gamme d’activités offerte, à ce propos, aux jeunes créateurs d’entreprises, il n’a pas manqué de souligner que beaucoup d’avantages, en termes de fiscalité plus particulièrement, sont accordés à ceux qui contribuent, de leur côté, à la résorption du chômage. Bref, cette action est loin d’être suffisante pour tout expliquer aux jeunes stagiaires. D’autres rencontres sont souhaitables. Incontestablement, l’insertion professionnelle passe par un véritable travail de proximité en direction des jeunes diplômés et suffisamment qualifiés, qui sont, à défaut d’information et de motivation personnelle, dans la confusion, pour ne pas dire égarés. Notons, par ailleurs, que les lauréats du secteur, notamment dans les spécialités convoitées par les employeurs, devraient bénéficier de contrats de travail.

 

E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER