Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Coup d’envoi de la saison estivale à Mostaganem

Quarante plages autorisées à la baignade

Rabehi Mohamed Abdenour (à gauche), wali de Mostaganem, lors du coup d’envoi de la saison estivale à Sablettes-plage. ©D. R.

Le directeur de la DPC assurera que les 40 plages désormais autorisées seront surveillées par les 490 hommes mobilisés équipés de 11 zodiacs et 9 ambulances.

Le wali de Mostaganem, M. Rabehi Mohamed Abdenour, accompagné des membres des autorités locales civiles et militaires a donné, mercredi, le coup d’envoi de la saison estivale à la station balnéaire des Sablettes (commune de Mazagran) où il a eu à inaugurer  l’hôtel Costa Mimosa, renforçant ainsi le parc hôtelier avec 4600 lits, avant de faire un tour sous des chapiteaux dressés par la Chambre de l’artisanat et celui de la Protection civile qui sera présenté par son directeur qui fera un exposé exhaustif des effectifs et moyens mis en œuvre. Le directeur de la DPC, M. Ahmed Hassani, assurera que les 40 plages désormais autorisées à la baignade seront surveillées par 590 hommes mobilisés (112 sapeurs, 118 plongeurs et 360 surveillants de baignade) équipés de 11 zodiacs et 9 ambulances. La vague de chaleur persistante en cette fin juin a fait sortir des milliers d’habitants de la wilaya de Mostaganem et même des départements limitrophes, de leurs foyers tenaillés par la canicule, vers les plages du littoral. Comme chaque été, depuis quelques années déjà, des familles entières prennent d’assaut les plages autorisées à la baignade pour s’offrir une place au soleil, pendant une journée ou simplement un après-midi.
Cependant, ces moments privilégiés de détente avant les grandes vacances avec la fin de l’année scolaire pour les enfants et les examens de passage sont gâchés par un phénomène exponentiel et qui échappe visiblement à tout contrôle de la part des autorités en charge de la gestion des communes côtières.
Cette nouvelle “mode” est apparentée plus au racket qu’à autre chose. La récente agression à Bousfer Coralès-Plage, wilaya d’Oran, est la goutte qui a fait déborder le vase pour faire réagir fermement les pouvoirs publics par la prise d’un train de mesures. À Petit-Port, point de départ de sa visite, bourgade à 60 km du chef-lieu de wilaya, le wali inaugurera un camp de toile d’une capacité de 200 places, sur les 44 prévus. Le wali inaugurera également à Clovis-Plage la maison de jeunes mobile de la DJS devant offrir moult activités (jeux d’échec, billard, tennis de table, VTT, roller, quad, ou encore activités scientifiques sous chapiteau) avant de s’élancer vers la forêt récréative et de repos de Benabdelmalek-Ramdan. À Mostaganem, l’aqua-parc du nouveau site de divertissement et de loisirs de Mostaland, le port de pêche de la Salamandre et les récentes infrastructures d’accompagnement, du tronçon routier crique de l’Alquier-Sablettes, retiendront particulièrement l’attention du wali qui a apprécié la réalisation des terrains de foot de proximité et des 11 parkings sis sur le front de mer, d’une capacité de plus de 3000 véhicules, dont la gestion est confiée aux municipalités concernées.

M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER