Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Chlef

Rapatriement de 489 migrants

©D. R.

Au total, ce sont 489 migrants clandestins originaires de plusieurs pays africains qui ont été rapatriés durant le premier semestre de l'année en cours vers leur pays d’origine à partir de Chlef. L’opération relative à ce rapatriement a coûté les yeux de la tête au pays aussi bien financièrement que matériellement. Ce sont les responsables des SMA (Scouts musulmans algériens) et du CRA (Croissant-Rouge algérien) de Chlef qui l’ont fait savoir cette semaine, lors d’une journée d’information intitulée “Immigration clandestine des Africains, défi et réalité”, tenue au CCI de Chlef. En présence de plusieurs spécialistes dans le domaine de l’immigration, outre un nombre considérable d’invités, les responsables des deux instances ont expliqué que le nombre impressionnant des migrants clandestins à partir de différents pays africains, qui s’étaient propagés à travers l’ensemble du territoire national, a causé de sérieux ennuis aux pouvoirs publics. “Cela a également perturbé la vie quotidienne de nos concitoyens dans toutes les villes où ces migrants avaient séjourné, compte tenu de leur comportement qui n’était pas du tout exemplaire (mendicité, occupation anarchique des lieux publics et même vols et agressions)”, révèlent les mêmes responsables. Ces derniers ajoutent que cette situation n’a pas été facile à maîtriser et demeure jusqu’à aujourd’hui, même après le rapatriement des migrants en question, ingérable compte tenu des conséquences laissées derrière eux. “Comment notre pays va-t-il agir face au sort des enfants de ces ex-migrants illégaux qui sont nés ici, et que nos services administratifs et sécuritaires avaient enregistrés officiellement à leur niveau ?”, se posent-ils mystérieusement la question en ajoutant que cela pourrait constituer un véritable hic pour l’État algérien.

CHENAOUI Ahmed


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER