Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Relizane

Regroupement de la Fédération des chasseurs

© D.R

Programmée à la maison de l’Environnement d’El-Matmar, cette formation porte, selon M. Haoud Djelloul, président de  la Fédération des chasseurs de la wilaya de Relizane sur la connaissance de la chasse, du gibier, de l'éthique de la chasse, de la légalisation et de la réglementation relative à la chasse, ainsi que sur le maniement des armes, les munitions de chasse, les règles de sécurité et les notions de secourisme. Les professionnels de la chasse, tous gibiers et espèces animales confondus sont en formation de trois jours. Environ 50 chasseurs ont pris part à la rencontre d’hier, qui a eu pour cadre l’association de la Fédération de la wilaya des chasseurs de Relizane. 
C’est le 10e regroupement qui entre dans le cadre de la formation continue, un cursus qui sera sanctionné par la remise de permis de chasse aux stagiaires issus de toutes les communes de la wilaya de Relizane, fait-on savoir auprès de M. Haoud Djelloul. En étroite collaboration avec la Conservation des forêts de la wilaya, ce regroupement entre dans le cadre des missions de la Fédération nationale des chasseurs. 
Ont également pris part à cette rencontre les représentant de la Protection civile et des services de sécurité de la wilaya. Il y avait plusieurs modules à dispenser aux stagiaires, selon Haoud Djelloul qui précise que c’est une formation qui porte sur l’habilitation à être titulaire du permis de chasse, devenue la pièce maîtresse pour toute personne désirant pratiquer la chasse. Les thèmes abordés, dira notre interlocuteur, “sont liés à la règlementation en matière de chasse, la connaissance du gibier des espèces mammifères et des oiseaux, notamment les principales espèces, dont la chasse est autorisée, ainsi que les espèces protégées et celles menacées de disparition et les techniques, portant sur l’utilisation de fusil de chasse.” 
Ainsi, poursuit-il, “les chasseurs devront respecter la période d’interdiction de la chasse dans le but de préserver la faune”. Pour le moment, enchaîne-t-il, “la chasse est toujours suspendue. La décision d’interdiction de la chasse prise au début des années 1990 est à ce jour en vigueur. Des dérogations sont données par les walis uniquement pour chasser le sanglier, une battue administrative autorisée”. Depuis le lancement de l’opération, pas moins de 350 chasseurs ont été formés. Pour l’heure, seules les espèces polluantes sont autorisées pour la chasse comme le sanglier, le chacal, le porc et les chiens errants, représentant un danger, notamment pendant la période d’été. Il est à signaler que le onzième regroupement aura lieu fin juillet 2019.
 

E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER