Scroll To Top

L’Algérie profonde / Ouest

Chambre de l’artisanat et des métiers de Relizane

Relance du métier de la broderie

La broderie, un métier ancestral à préserver. © D.R

Elle entend asseoir une nouvelle approche qui impliquera des artisans, susceptible de contribuer à sa préservation et à sa promotion.

La Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de la wilaya de Relizane entend asseoir prochainement une nouvelle approche de production locale, susceptible de contribuer à la relance du métier de broderie traditionnelle dans la wilaya de Relizane, ont assuré les responsables de cette instance. Cette approche, qui impliquera des artisans versés dans la broderie, vise en premier lieu la préservation de ce métier ancien, l’assistance des artisans afin d’aller à la conquête de marchés nationaux et internationaux, leur accompagnement et la coordination avec les organismes et dispositifs de soutien à l’emploi pour la promotion des métiers de l’artisanat, a expliqué la directrice de la CAM.

La démarche, qui porte sur la promotion du label local en matière de broderie traditionnelle, tient en compte la diversité qualitative du produit, sa rémunération au titre de mesures incitatives aux producteurs et concepteurs, notamment après écoulement sur les marchés nationaux et internationaux du produit qui a acquis une réputation dans des pays européens. Ce métier, qui ne cesse de se développer grâce aux artisanes relizanaises, est devenu, au regard de la qualité des produits réalisés, un label artisanal et commercial véhiculé par les riches motifs et dessins mettant en exergue un génie sémiotique, alliant authenticité et modernité, que seules les artisanes chevronnées peuvent décoder, interpréter et en évaluer l’authenticité et la dextérité professionnelle de son auteur.

La broderie traditionnelle constitue aussi bien une source de fierté qu’un répertoire, usant de produits divers et de différentes formes et tailles, pour graver des signes et décors reflétant des aspects des us et de traditions de la région, leur donnant un plus de beauté lui ouvrant la voie sur les marchés nationaux et les manifestations nationales et internationales et créant, aussi, une ressource vivrière pour tant de familles, a indiqué Fatima B., une des brodeuses de la région détenant une quinzaine d’années d’expérience dans le métier. Selon la CAM, plus de 50 artisans et artisanes spécialisés dans la broderie traditionnelle, parmi 100 artisans immatriculés à la CAM parmi les femmes au foyer et non immatriculées, ont manifesté le souhait d’adhérer au nouveau système, dans le but de développer ce segment artisanal et contribuer au développement du tourisme, aussi bien dans la région qu’à l’échelle nationale. 

 

 

 


E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER