Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie Profonde

Relizane

Dix ans de prison pour viol sur mineure
Dix ans de prison ferme est la peine prononcée, mardi après-midi, par le tribunal correctionnel près la cour de Relizane, à l’encontre d’un jeune homme accusé d’attentat à la pudeur contre une mineure, dans la localité de Sidi Khettab. Les faits de cette affaire de pédophilie, impliquant l’application de l’article 335 du code pénal, remontent au 27 février 2015, lorsque Amira, 12 ans, se dirigeait ce jour-là, peu avant 8h, vers son école, à quelques bornes de son domicile. À peine s’est-elle engagée dans une ruelle qu’elle a été surprise par le mis en cause qui l’entraînera dans un talus pour la violer, selon l’acte d’accusation. L’agresseur a, a-t-on ajouté, accompagné sa victime jusqu’à l’école. La victime, de retour à la maison, a raconté à ses parents ce qui lui est arrivé et une plainte est aussitôt déposée au niveau de la gendarmerie. L’enquête a fait ressortir que l’enfant en question a été victime de sévices sexuels, et le pédophile est alors arrêté. Le mis en cause, âgé de 31 ans, a comparu devant le tribunal de Relizane, ne niant pas les faits qui lui sont reprochés. Le représentant du ministère public a requis 20 ans de réclusion criminelle.

Une jeune fille percutée par un camion
 Une jeune fille d’une vingtaine d’années a été percutée, hier vers 7h30, par un camion de gros tonnage sur la RN4, au centre-ville d’El-Matmar. La victime, qui se trouvait à la descente menant au marché, a été touchée à l’épaule par l’arrière du semi-remorque et, en tombant, ses pieds ont été, selon des témoins, effleurés par les roues du camion. Il est à rappeler que, tous les jours, les passants sont menacés par les centaines de véhicules, plus particulièrement les poids lourds dont la longue procession ne s’arrête pas. Par ailleurs, il faut ajouter que tous les trottoirs sont squattés par les différents marchands, ce qui oblige les piétons à empiéter sur la chaussée, gênant considérablement la circulation.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER