Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Afin de Tester le schéma d’alerte

Sidi Bel-Abbès : simulation d’un accident de tramway

Exercice de simulation d’un accident entre une rame de tramway et une voiture. © D.R

Les objectifs de cette opération visent à vérifier le niveau d’adaptabilité des équipes opérationnelles en situation de crise.

L’unité opérationnelle de Setram de Sidi Bel-Abbès a organisé, dernièrement, un exercice opérationnel simulant un accident entre une rame de tramway et une voiture, et le déclenchement du plan d’intervention et de sécurité, à la sortie de la station de la faculté de droit. Selon Patrick Gouravdon, directeur d’exploitation de la Setram, les objectifs stratégiques de cette opération visent à tester le niveau d’adaptabilité des équipes opérationnelles en situation de crise et former aussi bien le personnel de Setram que les agents des services concernés. Quant aux objectifs techniques, ils consistent en des exercices techniques d’intervention, d’évacuation, de relevage et au réenraillement de la rame. Il s’agit d’une mise en situation annuelle pour que les différents intervenants testent le schéma d’alerte et le temps de réactivité de l’ensemble des services concernés, notamment Cital, la Protection civile et la police, lors d’un accident majeur survenant sur la ligne de tramway. Le scénario, une rame de tramway circule sur la partie nord de la ligne dénommée boucle, en direction du terminus de la gare routière sud. En sortie de la station Faculté de droit, lors du franchissement du carrefour C417, le conducteur se fait surprendre et percute à sa droite un véhicule arrivant à vive allure et ne respectant pas le feu tricolore au rouge. Le tramway déraille sous la violence du choc. Bilan : deux blessés légers dans la rame suite à la collision, deux blessés graves incarcérés à bord du véhicule. La rame est immobilisée et gêne la circulation. Il est huit heures, le conducteur alerte le poste de contrôle. Deux minutes après, l’alerte est déclenchée, suivie, treize minutes après, par l’arrivée des secours et du chef d’incident local et la confirmation du déclenchement du plan d’intervention et de sécurité une minute après. Dix heures, fin de l’exercice. Auparavant, le trafic des rames et la circulation automobile ont été immédiatement interrompus et un périmètre de sécurité a été mis en place par les éléments de la police pour faciliter l’intervention de la Protection civile qui a mobilisé 30 agents, deux ambulances médicalisées, deux camions d’incendie et 30 agents tous corps confondus pour qu’ils procèdent à l’extraction des blessés de l’intérieur de la rame et de la voiture pour les premiers soins puis leur transfert vers les UMC. Ensuite, des actions ont été opérées par les différents intervenants dans le cadre de cette simulation, notamment le réenraillement de la rame.


A. BOUSMAHA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER