Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Les citoyens sont restés confinés pour cause de coronavirus

Sidi Bel-Abbès, une ville presque morte

Une atmosphère de couvre-feu à Sidi Bel-Abbès. © A. Bousmaha/ Liberté

La  vie  au  niveau des  principales  artères  et  ruelles  de  la  ville s’est subitement arrêtée. 

Face  à  la  propagation  de  l’épidémie  de  coronavirus,  surtout  après  la confirmation jeudi dernier d’un premier cas positif et suite aux différents appels lancés par les différents services de la directions de la santé, de la Protection civile et des associations de la société civile aux citoyens, quant au respect strict des consignes de prévention, hier la vie au niveau des principales artères et ruelles de Sidi Bel-Abbès s’est subitement arrêtée, donnant ainsi l’image d’une ville morte, paralysée et presque totalement vide, a-t-on constaté.

En  effet,  la  fermeture  de  certains  commerces,  des  cafétérias  et  des restaurants et la suspension des transports publics ont obligé la population qui, rappelons-le, avait pris à la légère cette épidémie, à rester confinée chez elle pour éviter la propagation du virus. 

En  parallèle  et  dans  le  cadre  de  la  campagne  de  prévention  contre  la propagation du coronavirus (Covid-19) initiée depuis le début de la semaine écoulée par les différentes services des APC de la wilaya et les associations de la société civile, de nombreuses opérations de nettoyage et de désinfection ont été menées au niveau des administrations publiques, des quartiers et des places publiques.

En ce sens, des campagnes de sensibilisation des  citoyens,  comprenant une série de conseils et d’orientations appelant au respect des mesures décrétées pour éviter les risques encourus par cette pandémie et des moyens de s’en prémunir, sont également initiées par les éléments de la  Sûreté  de  wilaya  et de la Protection civile.

Par  ailleurs,  et  vu  la  rareté  des  bavettes  sur  le  marché   et  du  gel hydroalcoolique au niveau des officines, des associations et le bureau de wilaya de l’Unfa ont pris l’initiative de confectionner des bavettes afin de les distribuer gratuitement aux entreprises de nettoyage et aux citoyens.

Cependant, compte tenu de la propagation de cette  épidémie qui  a  eu des effets sur la vie des citoyens et pour parer à la spéculation, notamment à la hausse des prix des différents produits alimentaires de large consommation, des brigades mixtes ont été déployées autour des marchés de gros et de détail des fruits et légumes et au niveau des commerces de produits alimentaires pour contraindre au respect des prix de référence afin de mettre un terme à la spéculation, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la wilaya. 
 

A. BOUSMAHA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER