Scroll To Top

L’Algérie profonde / Ouest

Oran

Sonelgaz coupera l’électricité aux mauvais payeurs

Les créances impayées en 2015 s’élèvent à 11 631 millions de dinars. © D.R.

La première cible : les abonnés ordinaires “mauvais payeurs qui n’ont pas honoré leurs factures”.

L’annonce avait été faite, il y a plusieurs mois, y compris du côté de la direction générale du groupe Sonelgaz, à savoir le recours aux coupures d’alimentation électrique pour les mauvais payeurs. Ainsi, dans un communiqué émanant de la direction de distribution d’Es-Sénia (SDO - Es-Sénia), il est annoncé que la société va entamer, dans les jours à venir, cette opération de coupure d’électricité qui s’étalera y compris durant la journée de samedi. La première cible : les abonnés ordinaires “mauvais payeurs qui n’ont pas honoré leurs factures”, lit-on dans le communiqué en question, qui précise que les impayés ont atteint le montant record de 1 117 millions DA. Conscient du très mauvais impact d’une telle décision, les responsables de la SDO Es-Sénia précisent que de nombreuses tentatives de règlement à l’amiable ont été utilisées pour le recouvrement des créances impayées. Et de préciser encore plus loin que “cette situation nous oblige à procéder à la coupure de l’électricité et du gaz pour beaucoup de nos abonnés ordinaires qui fuient le paiement de leurs factures”. Parmi les localités particulièrement ciblées par l’opération, on retrouve El-Mohgone, Bethioua, Mers El-Hajaj (commune d’Arzew), Chteibo, Saint Rémy (commune de Sidi Chahmi), Aïn Beïda, Boutlélis (commune d’Es-Sénia) et Hassi Bounif, Chahid-Mahmoud (commune de Gdyel) ainsi que la commune de Aïn Turk. Le communiqué appelle, une dernière fois, les abonnés à régler leurs factures avant le passage à l’acte. Il y a plusieurs mois, la direction générale de Sonelgaz (SDO-Ouest) avait d’ailleurs mis en avant cette question des créances impayées en annonçant déjà le montant de 11 631 millions de DA au total pour l’exercice 2015 dont 50% détenus auprès de l’administration. Plus loin, on apprenait que le taux de créances des abonnés privés avait baissé de 12% par rapport à 2014, alors que les administrations et les collectivités locales, qui restent de mauvais payeurs, ont augmenté de 5%.


D. LOUKIL

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER