Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Oran

Sonelgaz sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone

Plusieurs wilayas du pays ont eu à enregistrer, depuis le début de la saison hivernale, des drames et des décès de plusieurs personnes, parfois une famille entière, pour cause d’inhalation de monoxyde de carbone. Une situation qui, à Oran, interpelle la Direction de distribution ouest de Sonelgaz, qui a initié une campagne de sensibilisation pour tous ce mois de février.
Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la direction de la distribution de l’électricité et du gaz d’Es Senia (SDO) annonce que ce ne sont pas moins de 12 CEM, mais y compris des écoles primaires et des lycées qui seront ciblés par une campagne de sensibilisation, contre les dangers du monoxyde de carbone. Sonelgaz compte toucher quelque 142 élèves en moyenne et par établissement, notamment dans les communes rurales que sont Gdyel, Bousfer ou encore  Arzew et Es Senia.
S’appuyant sur des supports de communication adaptés, Sonelgaz entend fournir aux élèves le maximum d’informations relatives aux caractéristiques du gaz, les règles d’utilisation des appareils d’équipement.
L’accent sera encore mis sur la nécessité d’assurer la maintenance desdits appareils, des indications encore sur les réflexes de prévention à avoir pour éviter ce type d’accidents comme l’aération des pièces où se trouvent les appareils à usage de gaz. Alors que pour l’année 2018, quelque 48 cas d’intoxication au monoxyde de carbone avaient été enregistrés dans toute la wilaya d’Oran, avec 6 décès enregistrés.
La question qui se pose, également est celle du contrôle des appareils mis sur le marché et ceux importés. Car si dans certains cas un manque de vigilance et de respect des consignes de sécurité sont en cause dans les drames, il y aussi des cas où à l’origine ce sont des appareils défectueux, non aux normes qui provoquent les émanations de monoxyde de carbone, fatales pour les familles. Et dans ce contexte, ce n’est pas uniquement Sonelgaz qui est responsable mais également les organismes de contrôle des appareils vendus en Algérie ainsi que les importateurs.


D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER