Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Objet d’un symposium national à Aïn Témouchent

Tamazight dans les médias électroniques et institutionnels

Le secrétaire général du HCA, Assad Si El Hachemi. ©D. R.

Le thème constitue une démarche parmi d’autres, qui a son importance dans le cadre de la normalisation de la situation linguistique constitutionnelle.

Dans sa seconde étape, la caravane littéraire commémorant le centenaire de la naissance de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri, composée d’auteurs, traducteurs, universitaires, éditeurs, artistes, poètes, qui ont accompagné l’institution du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) organisateur de cet évènement, a choisi Aïn Témouchent comme escale pour un symposium national à la hauteur de l’engagement de Mouloud Mammeri. Lors de son allocution d’ouverture au complexe culturel, Assad Si El-Hachemi, le secrétaire général du HCA, a indiqué qu’avec ses 22 années d’expérience à son actif, son organisme a réalisé l’essentiel des supports dont l’unicode pour la codification de l’écriture, le clavier, des travaux de traduction sous forme de glossaire. À Aïn Témouchent l’ouverture de deux classes primaires qui dispensent l’enseignement de tamazight est un des acquis du partenariat entre le HCA et l’éducation nationale. “Il faut un plan de généralisation graduelle de tamazight avec tous les ministères et la société civile parce que l’étape actuelle nous dicte un objectif qui est la socialisation de tamazight”, a souligné M. Assad.
Prenant la parole, la représentante du ministère de la Communication a souligné l’engagement du département de Djamel Kaouane à développer l’environnement qui permettra au tamazight d’émerger et de s’imposer dans toutes les activités humaines y compris dans la sphère institutionnelle, où il a droit d’être cité en tant que langue nationale et officielle.
S’agissant du thème du jour, il constitue une démarche parmi d’autres, qui a son importance dans le cadre de la normalisation de la situation linguistique constitutionnelle et les vecteurs de communication, qu’ils soient électroniques ou classiques, ont besoin de parler en tamazight pour acquérir de la communication pleine et entière. Cette rencontre, par le thème qu’elle met en débat, contribuera certainement à faire avancer davantage encore cette caravane de tamazight vers son cadre institutionnel. De son côté, Mohamed Bensalah, cinéaste et universitaire à la faculté des langues étrangères d’Oran, s’est dit convaincu de l’analyse collective des problèmes soulevés lors de ce forum, même si, selon lui, il n’y pas eu de débats profonds mais beaucoup plus des vœux, qui, espère-t-il, apporteront des solutions.  

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER