Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

TIARET

Protestation contre la nomination d’un proviseur
En guise de protestation contre la nomination de leur proviseur à la tête du lycée Lebgaâ-Lakhdar de Ksar Chellala, wilaya de Tiaret, les professeurs ont mis à exécution, lundi dernier, leur menace, brandie depuis le premier jour de la rentrée scolaire, celle de recourir à un arrêt des cours. Dans une requête adressée à la directrice de l’éducation nationale de la wilaya, il a été mis en exergue le passé de ce directeur qui a été entaché, l’année dernière, par des sanctions prononcée par la commission de discipline de la wilaya. “Son incompétence à gérer un lycée et son comportement avec le personnel, ou même avec les inspecteurs, nous fait douter de sa capacité à bien gérer notre établissement”, ont  souligné les protestataires non sans pointer du doigt la directrice de l’éducation qui, ont-ils estimé, continue à faire la sourde oreille et ce, en dépit de plusieurs requêtes et réclamations verbales revendiquant le départ de ce proviseur. Plus loin, les signataires du document n’ont pas omis de dénoncer l’appauvrissement et la “néo-médiocrité” du secteur de l’éducation à travers la wilaya de Tiaret où la directrice de wilaya continue à briller par son laxisme bien qu’elle soit décriée, y compris par le wali lui-même qui l’a, à maintes reprises, rappelée à l’ordre.

R. SALEM

Un jeune homme mortellement poignardé à Sougueur
Moins d’une semaine après la découverte, jeudi dernier, du corps sans vie d’un jeune homme, poignardé en plein cœur à la cité Chouat de Sougueur, à Tiaret, la même ville a été secouée, lundi, par un autre crime dont la victime est un jeune de 22 ans. Ce dernier, dont l’agresseur n’a pas encore été identifié, a reçu huit coups de couteau sur différentes parties de son corps, non loin de son domicile, situé à la cité El-Hamri. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette macabre affaire. Il y a lieu de signaler, par ailleurs, que l’auteur du premier crime a été arrêté dans un domicile familial à Tousnina, commune non loin de Sougueur où il a commis son forfait.

R. SALEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER