Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

El-MALAH (AÏN TÉMOUCHENT)

Un cadre de vie exécrable

L’incivisme fait rage. ©D. R.

La cité des 203-Logements, “haï Baraka”, croule sous les immondices.

Les habitants de la cité des 203-Logements participatifs dans la commune d’El-Malah située sur l’ancienne route qui mène vers la localité de Terga viennent d’exprimer leur mécontentement en raison de la présence d’une décharge à ciel ouvert où sont entassés des détritus, immondices, déchets solides et autres débris et amoncellement de terre et de pierres qui jonchent les alentours de la cité, abandonnée par l’entreprise réalisatrice selon les dires des riverains et que les autorités locales tardent à prendre en charge. ‘‘Au moment où l’on évoque des efforts déployés au profit des citoyens dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie, nous on vit toujours sous la crainte d’une morsure de vipère, de rat ou de chien qui peut faire des victimes parmi nos progénitures’’, lancera l’un des habitants. Cette décharge constitue une source de maladies et de risques dans la mesure où elle attire des meutes de chiens errants, rats, mouches et moustiques selon les témoignages de certains riverains qui n’ont jamais caché leur crainte surtout que la cité est dépourvue d’éclairage public alors que les routes attendent toujours une opération de revêtement.
Face à cette situation, les habitants de cette cité viennent d’interpeller des autorités locales afin de parvenir à trouver une solution à ce problème. Ils ont même affiché leur volonté de prêter main-forte aux autorités locales au cas où la municipalité mettrait à leur disposition les moyens matériels nécessaires pour lancer une vaste opération de nettoiement. Cependant, pour ne pas tenir comme seuls responsables les élus de la municipalité, les riverains déplorent le comportement néfaste de tous ceux, notamment les automobilistes, qui sont étrangers à la cité qui empruntent ce chemin en garant leurs véhicules et s’acharnant à jeter des sachets d’ordures ménagères et autres déchets solides. Ces derniers jours, nous avons découvert deux serpents alors que les enfants occupent ces endroits pour jouer. Selon certains, se déplacer la nuit dans l’obscurité est une véritable expédition, et ce, même pour les adultes.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER