Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Célébration du 1er Mai à Oran

Un rassemblement pour la défense du pouvoir d'achat

La célébration du 1er Mai, fête internationale des travailleurs, lundi prochain, à Oran, devrait donner lieu à un grand rassemblement national au niveau de la place des Victoires en plein centre-ville. En effet, dans une déclaration rendue publique ces derniers jours, la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA), regroupant une dizaine de syndicats autonomes et collectifs de travailleurs d'entreprises, appelle à un “grand rassemblement national pour la défense du pouvoir d'achat, la défense de l'emploi et des libertés syndicales”, lit-on dans le document. Les initiateurs de cet appel demandent aux adhérents et tous les sympathisants de se joindre à cette action pacifique, pour marquer la célébration du 1er Mai. Joint par nos soins, le représentant du Snapap à Oran, membre de la CGATA, explique que cette organisation “est reconnue à l'internationale alors qu'en Algérie les pouvoirs publics ont refusé de nous donner un agrément, mais toutes les procédures légales et réglementaires ont été respectées. Donc nous sommes  dans notre droit d'activer, les textes sont claires car après deux mois, si nous n'avons pas de réponse nous avons le droit d'exercer nos activités”. Notre interlocuteur dira aussi que la question du pouvoir d'achat et de l'emploi est primordiale et concerne tous les Algériens.
Quant aux libertés syndicales, il insiste pour dire que “les autorités font tout pour priver les travailleurs de leurs droits de se regrouper en syndicats autonomes pour se défendre”. Par ailleurs, cet appel est appuyé également par le Syndicat autonome de la Sonelgaz  (Snateg), membre de la CGATA, et qui avait été durement réprimé lors d'actions de protestation à Béjaïa et Tizi Ouzou et qui vient de se structurer à Oran.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER