Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Aquaculture à Mostaganem

Une production de 150 tonnes de moules attendue à fin 2019

© D.R

Une production prévisionnelle de 5000 t de poissons de différentes espèces et autant de tonnes en coquillages est attendue dans la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris du cabinet de la wilaya de Mostaganem. Une performance qui multipliera par 100 la production des filières d’aquaculture marine actuelle, dont la totalité est issue de l’élevage de coquillages (conchyliculture) huitres et moules. Dans la zone d’aménagement aquacole de Stidia, située à 16 km du chef-lieu de wilaya, deux investisseurs privés ont jeté leur dévolu sur l’élevage des moules, sur des concessions de 50 000 m2 à l’eau. Un élevage qui se fera grâce aux filières dont le dispositif se compose d’un élevage en flottabilité grâce à des bouées fixées par des corps morts au fond de la mer. La ferme-pilote de Stidia a pour objectif de “maîtriser les techniques de reproduction artificielle de la moule”, mais aussi “la promotion des réserves de la production de moule dans les régions côtières”, a-t-on soutenu. “La production des filières d’aquaculture marine comportera une fois tous les projets réalisés diverses espèces. En plus des moules et des huîtres, il y aura, entre autres, de la crevette, du tilapia, de la dorade, du loup de mer et de la sole”, énumère le chargé de communication de la direction de la pêche et des ressources halieutiques. Et d’ajouter : “Tout ce programme entrera en phase d’exploitation d’ici deux ans.

Ce qui permettra la création de quelque 300 postes d’emploi directs.” À signaler que la wilaya de Mostaganem a été choisie comme zone-pilote pour l'élevage des huîtres grâce à une étude des conditions climatiques qui favorisent le développement naturel de cette espèce, ainsi que la température de l'eau de mer et ses composants (salinité et sels minéraux). Par ailleurs, dans le domaine de l'aquaculture, le premier responsable de la wilaya a instruit le directeur de la pêche à trouver des bailleurs de fonds malgré les aides de l'État pour financer des projets de crevetterie dans les ZET. Pour rappel, la flottille de pêche de la wilaya de Mostaganem est composée de 240 embarcations (sardiniers, petits métiers, palangriers) répartis à travers les ports de Mostaganem, de Salamandre et de Sidi Lakhdar pour une ressource halieutique de 25 000 t/an sur un littoral long de 124 km. En plus d’une façade maritime avec plusieurs sites répondant aux normes pour l’implantation de fermes aquacoles, la wilaya de Mostaganem dispose de tous les atouts lui permettant de devenir un pôle d’excellence national dans le domaine de l’aquaculture, a souligné un expert en aquaculture.

E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER