Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

PROGRAMME “PAP ENPARD” TLEMCEN

Vers la valorisation des produits forestiers

La rencontre de concertation et d’échange organisée dernièrement à Tlemcen sous le thème “Route de l’olivier” initiée au titre du PAP Enpard (Programme d’action pilote pour le développement agricole et rural) cofinancé par l’Algérie et l’Union européenne, a été sanctionnée par une série de recommandations. Les actions envisagées, comme a tenu à le souligner Réda Allal, expert, chef du projet “s’inscrivent dans une démarche de valorisation des produits agricoles, touristiques, artisanaux et forestiers afin de développer les territoires ruraux et les méthodes participatives en vue d’accompagner les acteurs économiques dans leurs activités pour améliorer le revenu et l’emploi”. Parmi ces recommandations figurent l’avis émis par les participants (élus, mouvement associatif, représentants des chambres d’agriculture, des métiers et d’artisanat, de la réserve de chasse) sur la nécessité d’augmenter les capacités de plantation d’oliviers sur le circuit Béni Snous-Sabra, de veiller à la rénovation des sites archéologiques et touristiques sur ce tracé, d’identifier les arbres millénaires, d’exploiter le barrage de Béni Bahdel pour des activités sportives et de plaisance. Il a été également question dans les propositions, d’organiser des manifestations du genre portes ouvertes pour la sensibilisation sur la formule du logement chez l’habitant et la table d’hôte, avec la participation des populations locales. Dans le domaine de l’artisanat, il a été recommandé de valoriser les métiers traditionnels tels la poterie et la gastronomie traditionnelle à base d’huile d’olive, la formation d’ébénistes en association avec les formateurs de Sétif et Bordj Bou-Arréridj, la mise en place d’une carte de formation de métiers adaptés à la région. Pour les actions en direction de la société civile et du secteur de la formation, les suggestions concernent l’accompagnement des APC pour le développement local durable, l’encouragement à la création de microentreprises de produits du terroir, l’intégration du tourisme rural dans le cursus des centres de formation professionnelle, l’implication des animateurs du parc national pour réaliser le programme de redéploiement des activités dans le cadre du PAP Enpard.
B. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER