Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Schéma directeur de la gestion des déchets à Oran

Vers une polémique avec l’APC

Schéma directeur de la gestion des déchets ménagers dans la commune d’Oran. © D. R.

Et pour cause, l’Agence nationale des déchets avance le chiffre de 3378 agents de collecte qui sont recensés, alors que l’APC avance le chiffre de 442, soit une différence de 2936 agents.

Jeudi, la wilaya d’Oran a consacré une rencontre au schéma directeur de la gestion des déchets ménagers dans la commune d’Oran avec les représentants de l’AND (Agence nationale des déchets), chargée de mener cette étude.Bien que ce soit là une énième rencontre portant sur le même problème, à savoir la gestion des déchets ménagers “pourrissant” la vie des citoyens et impactant l’environnement, une polémique, et non des moindres, risque d’apparaître quant à la manière dont l’APC d’Oran gère ce secteur.

Et pour cause, l’AND, dans sa présentation de la situation, a donné le chiffre de l’existence de 3378 agents  de  collecte qui sont recensés à la commune d’Oran. Pourtant, du côté de l’APC d’Oran, il semble que le chiffre donné ne soit que  de  442  agents  sur le terrain, soit une différence de 2936 agents. 

Et celle-ci a des implications de taille : soit ces 2936 agents n’existent pas , donc ne devraient pas se retrouver dans le listing des “agents communaux”, quel que soit leur statut, et avec des rémunérations ; soit ils existent physiquement et sont reversés vers d’autres tâches.

Cela  pose  aussi  la  question du  statut  de  ces  employés  réels ou non,  du contrôle sur le plan des déclarations du service des finances, alors même que de nombreuses protestations d’agents communaux du service de nettoiement ont eu lieu ces dernières années.

Les protestataires dénonçaient justement leur statut de “saisonniers” revendiquant une “titularisation après 20 ans de service”. Une enquête – le wali aurait employé le terme d’assainissement s’agissant de cette question – s’impose sur l’état réel de ces emplois, déclarés ou non. 

Quant à la problématique de la collecte des déchets pour la seule commune d’Oran, les chiffres évoquent 550 t de déchets produits quotidiennement, 14% ne sont pas collectés.  Ce qui génère de très nombreux points noirs, soit 87 points de dépôt sauvages de déchets s’entassant parfois le long des principales rues de la ville d’Oran, induisant une laideur et un important problème d’hygiène publique.
 

D. L.

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER