Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

#EspacesLibres / Partenariat Réd-DIG-"Liberté"/CAP(ENP)

#EspacesLibres

Ethereum, le nouveau Bitcoin!

©D.R.

Nouvel enjeu de ces dernières années, le marché des cryptomonnaies a connu un véritable boom, et tandis que le monde a les yeux rivés sur le Bitcoin et son expansion astronomique, d’autres monnaies virtuelles ont fait leur apparition... Des alternatives plus accessibles. L’Ethereum en est le parfait exemple.

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

L’Ethereum est l’une des nombreuses nouvelles monnaies cryptographiques apparues ces dernières années. Petite sœur du Bitcoin, elle a pour unité de compte l’Ether et comme sigle pour les plateformes de changes ‘ETH’.

Créée en 2015 par Vitalik BUTERIN, un programmeur russo-canadien âgé de 19 ans seulement à l’époque, elle était initialement prévue pour créer des applications décentralisées. Avec une progression de 7400% en un an, l’Ether s’est affirmée comme étant la deuxième monnaie virtuelle la plus importante dans le monde.

Son fonctionnement repose sur deux grands principes :

La Blockchain qui est une technologie permettant de stocker et de transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe de contrôle.

Le contrat intelligent (Smart Contract) qui est l’atout majeur de l’Ether, il permet de vérifier automatiquement si les deux parties concernées ont rempli leur part du contrat pour le valider.

 

ETH et ETC, quelle différence ?

Lors de l’exécution d’un Smart Contract dans la Blockchain DAO (Distributed Autonomous Organization) de l’Ethereum quelques temps auparavant, un bug est survenu occasionnant une faille dans le code du Contract, laissant le champ libre aux hackers qui ont ainsi dérobé un tiers des encours réunis par le projet (fonds qui s’élevaient initialement à 12 million d’Ether). Finalement, la compagnie Ethereum a réussi à les récupérer et à rembourser ses investisseurs mais durant cette opération, une nouvelle chaîne de Block s’est dissociée de la première ce qui a mené à l’apparition d’une nouvelle monnaie cryptographique l’ETC ou Ether classique.

Cependant la monnaie officielle de l’Ethereum qui est soutenue par les développeurs reste l’ETH.

Quels avantages par rapport au Bitcoin ?

L’avantage premier de l’ethereum à l’heure actuelle réside évidemment en sa valeur. Alors que le Bitcoin a presque approché les 20 000 dollars, l’Ethereum quant à lui culmine à 900 dollars seulement.

Mais là où l’Ethereum se démarque réellement, c’est dans son énorme potentiel. Alors que le Bitcoin permet seulement d’éviter les systèmes bancaires centralisés, l’Ether ne sert pas que de monnaie d’échange. Ainsi, grâce à son principe de Smart Contract, il peut être utilisé pour étayer tout type d’application informatique, comme la gestion de la consommation d’électricité, la publicité sur internet etc.

Yanis BOUHEDDA

Partenariat Réd-DIG-"Liberté" (#RDL)/CAP (EN Polytechnique)

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER