Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

#EspacesLibres / Partenariat Réd-DIG-"Liberté"/Nomad (EPAU)

#EspacesLibres

IN-DIFFÉRENCE

©D.R.

« Pays à la noix », « Responsables démissionnaires » …Tant de paroles s’échangent de bouches en bouches, sur une contrée qui se veut d’après eux au bord du gouffre, les coupables ? Dîtes-vous ? Des hauts fonctionnaires trop centrés sur leurs nombrils, détournant leurs regards de leur propre peuple.

Des médecins résidents se battent en ce moment pour leurs droits, ou du moins essayent-ils, trop souvent opprimés, leur sang s’épuise et leurs cris s’essoufflent, les coupables ? dîtes vous ? pointez votre index vers le haut c’est là qu’ils se trouvent.

Et vous ? qu’êtes-vous dans tout cela ? Trop souvent nous entendons parler d’« eux »  « les gens d’en haut ». Et le reste ? Nous en parlons quand ? de leur rôle ? de leur désintérêt  ? de ceux qui s’insurgent seulement quand le prix du sang a déjà été payé, de ceux qui accusent, s’offusquent, s’indignent mais n’agissent pas, ceux qui se sont trop accoutumés aux pleurs et aux cris de leurs semblables pour y prêter attention et ne daignent tourner la tête que pour le nouveau son ajouté, si différent des autres, ils se prêtent à la comédie, l’activisme est si à la mode, une comédie si répandue dans notre beau pays, un talent inné pour la comédie hamdoulilah. Et puis comme à chaque fois la différence devient indifférente, le regard se lasse et s’accoutume et ils repartent à la quête d’une nouvelle pièce.

Les rôles se multiplient, la scène ne désemplit pas, les spectateurs affluent et se prête au jeu, y croient, y vivent, et puis ils zappent, chaque jour ramène son lot de tragédies, les vraies paroles s’accrochent désespérément mais finissent noyées par un flot de faux semblants, le rythme infernal à raison d’eux et nous nous contentons de répéter inlassablement comme une prière pour nous même comme une salvation « the show must go on ».

Lyna Saoussene CHIBOUT

Partenariat Réd-DIG-"Liberté"(#RDL)/NOMAD (EPAU)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER