PROFIL AUTEUR

Rachid SEKAK

Contributeur

8 Articles
  • Par Rachid SEKAK 14/11/2021 | 12:11
    Contribution Le marché bancaire algérien en 2020

    Le coefficient d’exploitation se mesure par le ratio frais généraux par rapport au produit net bancaire. Le coefficient d’exploitation le plus bas des banques publiques est relevé chez la BEA à 11,07%

  • Par Rachid SEKAK 01/11/2021 | 12:11
    LA RÉFORME DU SECTEUR BANCAIRE EN ALGÉRIE Où en sommes-nous et où pouvons-nous aller

    Une réforme de fond du secteur bancaire en vue de sa modernisation s’impose. Pour la prise en charge de ce défi, il n’existe pas de solution unique, solitaire, mais des mesures conjointes et cohérentes.

  • Par Rachid SEKAK 31/10/2021 | 12:10
    LA RÉFORME DU SECTEUR BANCAIRE EN ALGÉRIE Où en sommes-nous et où pouvons-nous aller

    Les banques publiques nourrissent la quasi-totalité des crédits au secteur public et participent à hauteur de 75% aux crédits octroyés au secteur privé. Une telle situation vis-à-vis

  • Par Rachid SEKAK 21/10/2021 | 12:10
    Contribution La création d’une banque de l’habitat n’est pas la solution

    La première préoccupation ne doit pas résider dans la création d’une banque de l’habitat mais plutôt dans la captation de l’épargne oisive en vue de modifier le mode de financement du logement et d’alléger

  • Par Rachid SEKAK 05/09/2019 | 11:09
    SECTEUR BANCAIRE ALGÉRIEN Ce qu’il faut réformer (2e partie et fin)

    Au terme de cette première partie, trois principales caractéristiques de notre secteur bancaire apparaissent :

  • Par Rachid SEKAK 04/09/2019 | 11:09
    SECTEUR BANCAIRE ALGÉRIEN Ce qu’il faut réformer (1ere partie)

    Il est de tradition en temps de crise de revoir émerger comme un serpent de mer la lancinante question de la Réforme du secteur bancaire ou du “système” financier en Algérie.

  • Par Rachid SEKAK 10/03/2015 | 10:03
    Impact de la chute des prix du pétrole sur l’économie nationale Finances publiques: vers une situation tendue

    La conjoncture actuelle met à nouveau à nu nos vulnérabilités. Elle nous impose d’agir et de nous ajuster pour atténuer les menaces qui en découlent sur notre développement économique et social.

  • Par Rachid SEKAK 04/11/2014 | 10:11
    Les banques étrangères en Algérie Une contribution à évaluer

    Le secteur compte 14 banques privées à capitaux étrangers, 10 filiales et 3 succursales de banques internationales et une banque à capitaux mixtes.