Économie / Que sait-on?

Equilibres, lettre de la CREG

Le rendement, au cœur des préoccupations des centrales

Dans son n°18 de septembre 2012, la lettre de la commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg), Equilibres, a essayé de mettre en lumière la problématique du rendement des centrales électriques qui est au cœur des préoccupations. Dans ce numéro, la Creg expose une piste afin d’atténuer l’effet de la température sur les performances des turbines à gaz par l’introduction de systèmes de refroidissement d’air à l’admission des turbines. Il faut savoir que la sensibilité des turbines à gaz à la variation considérable entre l’été et l’hiver de la température de l’air ambiant fait que le rendement thermique d’exploitation ainsi que leur puissance délivrée se trouvent fortement affectés. Cette sensibilité peut être réduite par l’introduction de systèmes de refroidissement d’air à l’admission des turbines permettant d’atténuer l’effet sur les performances des turbines. En Algérie, certaines turbines à gaz du parc de production d’électricité sont dotées de ces systèmes. Pour ce qui est des installations existantes non pourvues de systèmes de refroidissement, le gain en capacité escompté, si elles en étaient équipées, pourrait suffire à compenser le besoin à un certain niveau sans avoir recours à de nouvelles capacités de production. Selon la Creg, les gains en puissance dans les turbines induits par l’installation de ces systèmes de refroidissement mettent en évidence l’intérêt à attacher à l’examen de leur généralisation aux projets existants et futurs. Pour la Creg, en plus des gains en capacités de production obtenus, ces systèmes permettront de réduire le recours aux centrales vétustes, peu fiables et peu efficientes pour répondre à la demande du réseau. En plus de ce zoom sur la rentabilité des turbines à gaz et les systèmes de refroidissement adéquats à utiliser, la lettre de la Creg a présenté une étude de cas de l’application de l’article 9 de la directive européenne relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de ressources renouvelables. L’étude menée a pour objectif d’évaluer la faisabilité d’un projet d’exportation d’électricité renouvelable vers l’Europe et d’identifier les obstacles et les mesures d’ordre législatif, institutionnel et financier pour la mise en place, par un pays de la rive Sud, d’un cadre harmonisé avec la législation européenne. Enfin la publication est revenue sur les travaux de la Creg de l’été 2012 qui se sont axés sur les énergies renouvelables, la planification ainsi que le système électrique. A ce titre, la Creg explique que la mise en œuvre du programme de développement des énergies nouvelles et renouvelables et de l’efficacité énergétique pour la période 2011/2030 a nécessité l’adaptation de la réglementation relative au soutien des énergies renouvelables et de la cogénération.