Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Que sait-on?

Le texte dresse un bilan de 50 ans d’indépendance

OBG lance son rapport Algérie

La firme britannique de communication Oxford Business Group (OBG) a lancé officiellement lundi dernier le rapport Algérie 2012, à l’ambassade du Royaume-Uni à Alger. Ce texte, guide macroéconomique sur le pays, est une édition spéciale publiée à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie. Il dresse un bilan de 5 décennies de gestion économique du pays. Au cours de cette cérémonie, Robert Tashima, le directeur éditorial Afrique d’OBG  a présenté les perspectives économiques prometteuses de l’Algérie.
“L’Algérie présente de nombreuses opportunités d’investissement, soutenues par des projets de dépenses publiques d’envergure sur les 5 prochaines années. The Report Algeria 2012 constitue une étude de marché complète du pays qui permettra aux investisseurs étrangers de s’implanter sur le marché et de définir la stratégie la plus profitable”, a-t-il déclaré.
Dans le cadre des efforts de diversification de l’économie et de la réduction de la dépendance aux hydrocarbures qui compte pour environ un tiers du PIB, les dépenses d’investissement vont en effet permettre de dynamiser un certain nombre de secteurs industriels, lit-on dans le communiqué de presse.
L’ambassadeur de Grande-Bretagne, Martin Roper, a souligné qu’avec les bonnes opportunités de l’économie algérienne présentées par le document, il va convaincre les entreprises anglaises à s’implanter dans le pays.