Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

SELON UNE ÉTUDE DE L’ONU, DU PAM, DU FIDA ET DE L’UNICEF

4,7% d’Algériens sont sous-alimentés

Le taux de personnes sous-alimentées en Algérie a atteint 4,7% en 2017. C’est ce qu’a révélé une étude réalisée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO), le Fonds international de développement agricole (Fida), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), affirmant que la tendance est à la hausse dans la plupart des pays nord-africains. Selon un tableau exhaustif réalisé par ces organisations, pas moins de 2,9 millions de personnes sont sous-alimentées en Algérie, alors que le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire avoisine 1,9 million d’habitants.
En revanche, ces organisations ont révélé que le nombre de personnes atteintes d’obésité est passé de 6 millions d’habitants en 2012 à 7,4 fin 2016 alors que le nombre de femmes en âge de procréer (15-49) souffrant d’une anémie est passé de 3,5 millions en 2012 à 3,8 millions.Les opérateurs économiques et les commerçants oranais s’interrogent sur les raisons du retard pris pour l’installation des nouveaux élus de la Chambre de commerce et d’industrie de la wilaya, pourtant largement plébiscités lors des élections de renouvellement des instances. Si quelques voix autorisées imputent ce statu quo à la nécessité pour la justice de statuer sur deux recours introduits par deux candidats malheureux à ce scrutin, d’autres en revanche voient dans ce blocage un artifice qui permet de retarder le renouvellement des instances de la Chambre nationale de commerce et d’industrie.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER