Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Le MSP veut une réconciliation entre Le FLN et le Président

Benflis et Karim Younès rejettent la proposition

La proposition de réconciliation entre le président Bouteflika et le secrétaire général du FLN, formulée, la semaine dernière, par le MSP dans un mémorandum de sortie de crise, a essuyé un refus catégorique de la part des responsables du parti majoritaire. Ali Benflis et Karim Younès qui ont reçu la visite des responsables de cette formation islamiste, Mohamed Magharia, le président du conseil consultatif, et Abderezzak Mokri, le porte-parole et président du groupe parlementaire du parti en l’occurrence, n’ont pas mâché leurs mots pour renvoyer sur leurs pas leurs hôtes. Ali Benflis et Karim Younès, qui se sont demandé les raisons de l’ingérence de cette formation islamiste dans les affaires de leur parti, ont répondu sèchement à leurs vis-à-vis en leur disant : “On accepte votre mémorandum, mais on refuse cette rencontre de réconciliation.”
Avec cette proposition de réconciliation entre Bouteflika et Benflis, élaborée par le MSP et qui ressemble et rejoint à tout point de vue celle faite tout récemment par Abdelaziz Belkhadem, le chef de file des putschistes contre le FLN, une question coule de source : pour qui roule le MSP ?