Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Ses conférences y sont empêchées

Bouchachi persona non grata dans les campus

© D.R

L’avocat, militant des droits de l’Homme et l’une des figures de proue du mouvement populaire antisystème, Mostefa Bouchachi, qui a été empêché, hier, d’accéder à l’université Saâd-Dahleb de Blida pour y animer une conférence-débat, semble être carrément une personnalité 

indésirable dans les campus du territoire national. En effet, la perspective d’inviter l’ex-président de la LADDH pour une conférence-débat avait été déjà émise par la communauté universitaire de l’université 1 de Constantine la semaine dernière après accord du concerné.
Néanmoins, le refus opposé en dernière minute par le recteur Abdelhamid Djakoune d’accorder l’accès à l’auditorium du campus pour une telle rencontre a contraint les étudiants et enseignants d’abandonner l’idée. Le recteur de l’université des frères Mentouri avait pourtant assuré cette communauté dans un premier temps de sa disponibilité à mettre à sa disposition cette enceinte pour d’éventuelles rencontres avant de se rétracter arguant qu’il n’était pas question d’inviter des personnalités étrangères à l’établissement, y compris des universitaires des deux autres pôles de l’enseignement supérieur implantés à Constantine.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER