Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Il a requis, avant-hier, 10 ans de prison contre un manifestant à Annaba

Ce procureur qui manifestait contre le système

© D. R.

Le procureur Tarek Moualkia, qui représentait le ministère public, avant-hier, lundi, lors du procès de Leftissi Nadir, a étonné tout le monde en requérant 10 ans de prison ferme et une amende de 20 millions de centimes à l'encontre de ce dernier pour avoir brandi l’emblème national et le drapeau amazigh lors de la marche du 19e vendredi, le 5 juillet dernier.

Ce magistrat avait, en effet, la réputation d’être “un fervent défenseur de l'État de droit et des libertés”. Il était même en première ligne de la manifestation de soutien au “hirak” et de la marche des magistrats et greffiers qui a eu lieu sur le perron de la cour de justice de Annaba, le 12 mars dernier.

On le voit revêtu de sa toge et en lavallière verte au centre de cet instantané (voir photo). Il ferait donc partie de ces nombreux magistrats qui semblent avoir trahi leur serment d’accompagner la révolution du peuple, eux qui s’étaient engagés notamment à ne juger aucun manifestant.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER