Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Retrait de lots de Valsartan des officines

Des marques commerciales locales non concernées

 Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH) a diffusé, le 19 juillet dernier, un communiqué alertant sur le retrait, du marché national, de lots de Valsartan et de Valsartan/hydrochlorothiazide, indiqués pour les maladies cardiaques notamment. Ce retrait préventif a été décidé à cause d’une impureté retrouvée dans la substance active fabriquée par la société chinoise Zhejiang Huahai Pharmaceuticals, soupçonnée d’être cancérogène pour l’homme. Il n’en demeure pas moins que certains groupes pharmaceutiques algériens, qui produisent cette molécule localement dont El-Kendi, ne sont pas approvisionnés par le ce fournisseur, affirment des sources proches de la tutelle. À ce titre, les traitements prescrits pour des pathologies cardiaques précises (poussées hypertensives, décompensation d’une maladie cardiovasculaire, accidents vasculaires…) ne seraient pas touchés par l’alerte. D’ailleurs, le ministère de tutelle a bien précisé que ce sont 16 marques commerciales de médicaments contenant du Valsartan qui ne sont plus autorisées à la mise sur le marché national.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER