Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Fermeture du service ophtalmologie du chu de Béjaia

Détresse des patients, joie des cliniciens privés

 Au moment où des centaines de patients de la région souffrent de différentes pathologies oculaires, notamment la cataracte, le glaucome et la rétinopathie, les responsables du centre hospitalo-universitaire (CHU) Khellil-Amrane de Béjaïa n’ont rien trouvé de mieux que de procéder à la fermeture pure et simple du service d’ophtalmologie, sis à l’hôpital Frantz-Fanon de la haute ville. Depuis la fermeture de cette unité d’ophtalmologie, au début du mois en cours, de nombreux malades qui attendaient d’être opérés dans le même service se sont vu orientés vers le secteur privé qui leur propose des soins à des prix pour le moins excessifs. La question se pose de savoir à qui profite réellement cette décision de fermeture d’une structure sanitaire publique, d’autant plus que des cliniques privées viennent d’investir des moyens colossaux dans le domaine ophtalmologique qui s’avère très juteux. Après avoir réussi à débaucher du secteur public les meilleurs ophtalmologistes, certains gérants de cliniques privées convoitent avidement les patients en détresse.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER