Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Remboursement des citoyens qui ont perdu leurs logements

L’AADL fait courir les souscripteurs

Des souscripteurs aux logements en location-vente ont été contraints de renoncer à leurs appartements pour diverses raisons (mariage, héritage, augmentations de salaire…). Ils ont alors accompli les procédures usuelles pour officialiser le désistement et demander le remboursement des tranches versées préalablement. Il n’en demeure pas moins que les agents de l’AADL, au siège central à Saïd-Hamdine, font traîner indéfiniment les procédures. Si les attestations de désistement sont remises au bout d’un mois, celle du remboursement, assortie d’un ordre de versement de 5000 DA comme retenue obligatoire de l’Agence sur le premier versement de 210 000 DA, est chaque fois retardée à une nouvelle échéance au motif que le cadre dirigeant qui signe le document est en congé. Ce congé dure depuis le mois de... juillet. Si on considère qu’il faut trois ou quatre mois pour obtenir cet ordre de versement, il faudra attendre six mois, au mieux, pour que le remboursement soit consenti par l’AADL.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER