Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Gestion des dépôts en devises

Le cafouillage persiste

© D.R

Le cafouillage dans la gestion des dépôts en devises persiste. Certaines agences bancaires continuent d’exiger l’attestation de l’origine des fonds pour tout dépôt égal ou supérieur à l’équivalent de 1000 euros, en dépit des dernières clarifications de la Banque d’Algérie. Ce qui est paradoxal, c’est qu’au sein d’une même banque, en l’occurrence la BDL, les dépôts en devises dépassant 1000 euros sont acceptés, sans justificatifs d’origine, dans une agence et refusés dans une autre agence. Les deux agences de la BDL sont situées pourtant dans la même localité.

En décembre 2019, dans une nouvelle directive, la Banque d’Algérie avait indiqué que les mesures à adopter dans le traitement par les banques des opérations sur les comptes devises de leur clientèle doivent continuer à s’inscrire dans le sillage des directives figurant dans les notes n°01-2018 du 14 février 2018 et n°02-2018 du 19 juin 2018 de la Banque d’Algérie. Visiblement, cette directive n’est pas diffusée au niveau de toutes les agences bancaires. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER