Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

La capacité de cette clinique ne répond plus à la demande

Le calvaire des parturientes de l’EHS Sbihi

Les parturientes admises à l’EHS de gynécologie Sbihi-Tassadit de Tizi Ouzou vivent toujours un véritable calvaire. Avec seulement 82 lits disponibles, ces parturientes sont entassées deux par lit, voire trois par moments, a-t-on constaté sur place ces derniers jours.
À l’occasion d’une journée sur la prise en charge médico-chirurgicale, les médecins de cette clinique publique qui fonctionne, avaient-ils souligné, à 127% de ses capacités, ont tiré la sonnette d’alarme sur les éventuelles conséquences que peut entraîner une telle situation, mais leur cri ne semble toujours pas entendu.
Il y a quelques années, alors que la clinique enregistrait plusieurs décès de parturientes, Djamel Ould Abbès, alors ministre de la Santé, avait annoncé la création d’un complexe mère-enfant dans cette wilaya pour remédier aux conditions catastrophiques d’hospitalisation des parturientes. Le projet a été initialement annoncé en inscription puis vite gelé sous prétexte de la crise économique. Ould Abbès citera-t-il ce projet dans le bilan des réalisations de Bouteflika ?


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER