Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Une partie de son siége à Béjaia transformée en salle des fêtes

Le commerce juteux de l’UNFA

 Au moment où des associations très dynamiques, dont certaines à caractère caritatif, souffrent d’un manque de siège social, le bureau de wilaya de l’UNFA (Union nationale des femmes algériennes) à Béjaïa occupe toujours une spacieuse bâtisse avec un parking attenant, jouxtant le bloc administratif de la wilaya, sis à la cité Tobbal. Le comble est que les membres de cette organisation de masse chère à l’ex-parti unique se sont permis de transformer une grande partie de ses locaux en salle des fêtes ! Mais à qui profite réellement l’argent généré par cette activité “illicite”, mais fort lucrative ? Voilà la lancinante question que ne cessent de se poser certains observateurs politiques locaux. Sachant que le programme d’activités de cette association féminine se limite à l’organisation des cours d’alphabétisation pour un groupe de femmes béjaouies. L’ancien wali de Béjaïa, Ould Salah Zitouni, appelé le “Bombardier”, avait engagé une procédure juridico-administrative en vue de récupérer ce bien immobilier, dont l’assiette foncière pourrait accueillir un grand projet d’utilité publique. En vain.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER