Radar / Actualités

Une partie de son siége à Béjaia transformée en salle des fêtes

Le commerce juteux de l’UNFA

 Au moment où des associations très dynamiques, dont certaines à caractère caritatif, souffrent d’un manque de siège social, le bureau de wilaya de l’UNFA (Union nationale des femmes algériennes) à Béjaïa occupe toujours une spacieuse bâtisse avec un parking attenant, jouxtant le bloc administratif de la wilaya, sis à la cité Tobbal. Le comble est que les membres de cette organisation de masse chère à l’ex-parti unique se sont permis de transformer une grande partie de ses locaux en salle des fêtes ! Mais à qui profite réellement l’argent généré par cette activité “illicite”, mais fort lucrative ? Voilà la lancinante question que ne cessent de se poser certains observateurs politiques locaux. Sachant que le programme d’activités de cette association féminine se limite à l’organisation des cours d’alphabétisation pour un groupe de femmes béjaouies. L’ancien wali de Béjaïa, Ould Salah Zitouni, appelé le “Bombardier”, avait engagé une procédure juridico-administrative en vue de récupérer ce bien immobilier, dont l’assiette foncière pourrait accueillir un grand projet d’utilité publique. En vain.