Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

“DES HOMMES”, DE LUCAS BELVAUX

Le film qui occulte la torture durant la Guerre d’Algérie

© D. R.

Le  réalisateur  franco-belge  Lucas  Belvaux  a  présenté, vendredi dernier à Deauville (Calvados), son dernier film Des Hommes où  un  appelé, interprété par Gérard Depardieu, jouait un rôle central.

Pour Lucas Belvaux, qui s’exprimait dans un entretien accordé à l’AFP, “c’est un film qui se veut un peu réparateur, en reconnaissant toutes les souffrances.

Il y  a  eu évidemment  les  souffrances du  peuple  algérien qui ont été très longues, mais  celle  des  appelés  a  été  extrêmement  profonde  aussi, la souffrance  des  harkis, la  souffrance  des  pieds-noirs,  avec  énormément d’injustice dans  tous  les  sens et de non-reconnaissance. On  en  subit  les séquelles encore aujourd’hui”. 

En  revanche, le film, qui sortira  le  11 novembre  prochain, occulte la  torture. “On ne peut pas tout raconter. Je n’allais pas faire un catalogue des horreurs”, se défend le cinéaste.  Pourtant, pire  que  la  torture, Des Hommes comporte des scènes humiliantes.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER