Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

L’histoire fabuleuse d’un Algérien

Le fondateur du cirque Amar est originaire de Bordj Bou-Arréridj

Le célèbre cirque Amar a été fondé en France par un Algérien originaire de Kabylie. C’est ce qu’indique les sites spécialisés qui précisent que ce cirque a été créé par le dénommé Ahmed Ben Amar el Gaïd, né en Kabylie, précisément à Bordj Bou-Arréridj, en 1860. L’aventure commença avec notamment, la troupe orientale qui se produisait au Moulin Rouge. Il épouse une Française et évolue dans ses activités en mettant en place une fosse aux lions où il fit descendre ses trois fils, Ahmed, Abdallah et Mustapha, considéré à l’époque comme “le plus jeune dompteur au monde”. En 1913, Ahmed Ben Amar mourut, mais sa femme ne renonça pas à l’aventure et à l’appel des grands chemins, fidèlement soutenue par Ahmed fils et Mustapha, tandis qu’Abdallah avait décidé d’ouvrir sa propre ménagerie. Dès 1926, “Le Grand Cirque Ménagerie Amar Frères” devint célèbre au-delà des frontières. Forts de leur popularité sans cesse grandissante, les frères Amar prirent la route de l’Algérie, de la Tunisie, du Maroc, où l’accueil s’avéra délirant, avant de rallier l’Égypte, la Grèce, la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie, la Yougoslavie, la Hongrie, l’Autriche, l’Italie.