Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

ACCUSÉS DE “MAUVAISE GESTION” ET “DILAPIDATION DE DENIERS PUBLICS”

Le P/APC de Béjaïa et son adjoint sous contrôle judiciaire

© D. R.

Le président de l’Assemblée populaire communale de Béjaïa, Hocine Merzougui, et son adjoint, Youcef Kadri en l’occurrence, viennent d’être placés sous contrôle judiciaire, à l’issue de leur audition, qui s’était déroulée dimanche dernier par le juge d’instruction près le tribunal de Kherrata.

Ils sont notamment accusés de “mauvaise gestion des affaires publiques” et “dilapidation de deniers publics”, dans une affaire liée à la gestion du fameux Comité communal culturel de Béjaïa (CCCB), connu pour être un véritable gouffre financier. Au total, 17 personnes, dont 11 élus et 6 fonctionnaires de l’APC de Béjaïa, ont comparu devant le magistrat instructeur en charge du dossier.

Reste à savoir si l’ancien maire FLN, Abdelhamid Merouani, actuellement promu député, qui avait injecté plusieurs dizaines de milliards de centimes dans ce comité budgétivore lors de son mandat électif (2012-2017), va être cité dans cette scabreuse affaire qui risque de faire tomber beaucoup de têtes à Béjaïa.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER