Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Emin Auto n’a pas obtenu l’agrément de l’Andi

Le projet de montage de véhicules de Tamzoura bloqué

L’activité de la  société algéro-turque Emin Auto, dont l’usine de montage de véhicules légers et utilitaires est implantée dans la zone industrielle de Tamzoura, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, est bloquée alors que le premier véhicule devait sortir de l’usine en janvier 2018. Le conseiller général du projet a évoqué le problème devant le chef de l’exécutif de la wilaya qui s’enquerait de l’état d’avancement des 285 projets pour la réalisation dont des lots du foncier industriel ont été donnés en concession. Au-delà des intempéries et de la pénurie de ciment qui ont freiné quelque peu les travaux des fondations, Emin Auto n’a pas obtenu, à ce jour, l’agrément de l’Andi (Agence nationale de développement de l’investissement). Pourtant, le dossier a eu l’aval de la tutelle, mais doit être validé par le Premier ministre en sa qualité de président du Comité national d’investissement.
Le blocage aurait pour origine, selon nos sources, les changements opérés à la tête du Premier ministère. Conséquences, la charpente métallique ainsi que la ligne de production sont  bloquées, l’une au port d’Oran et la seconde au port de Shanghai (Chine). Cette situation fait perdre à l’entreprise beaucoup d’argent, puisqu’elle est contrainte de payer des surestaries aux deux ports.
Elle débourse 2 millions de dinars par jour pour le seul port d’Oran. La wali d’Aïn Témouchent s’est engagée à intervenir auprès des autorités centrales pour débloquer la situation.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER