Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

RADAR / Actualités

Incivisme des citoyens et indifférence des autorités locales des responsables

Le tombeau de Scipion l’Africain se dégrade

Vestige historique vieux de près de 2000 ans, le tombeau de Scipion l’Africain, au centre-ville de Sétif, est dans un état de décrépitude affligeant. Au-delà des ordures ménagères qui s’amoncellent à l’intérieur, l’édifice s’est transformé en une véritable pissoire. Des graffitis obscènes sont griffonnés sur les murs de la façade extérieure en pierre de taille. Les pouvoirs publics, qui ont réagi avec une grande célérité au vandalisme qui a affecté récemment Aïn Fouara (un homme a détruit à coups de burin et a mutilé en décembre 2017 la statue de la fontaine), ne se sont jamais inquiétés de la préservation de ce monument chargé d’une grande valeur historique. Situé à quelques encablures de l’université Ferhat-Abbas, le mausolée remonte à l’époque romaine. Il est daté de la fin du troisième ou début du quatrième siècle après J.-C. Il est connu comme le tombeau de Scipion l’Africain, un homme d’État romain. Mais il n’est pas confirmé que ce général soit effectivement enterré à cet endroit, puisque les historiens situent sa mort dans la province de l’Espagne. Quelle que soit son histoire véritable, le mausolée est un authentique monument historique à sauvegarder absolument. D’autant qu’il donne, dans l’absolu, une plus-value à une ville qui ne semble pas s’en préoccuper outre mesure.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER