Scroll To Top
FLASH
  • Un observateur du candidat Abdelmadjid Tebboune est mort dans un bureau de vote à El Bayadh (source direction de campagne).
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Deux conférences traiteront du sujet à Alger et Oran

Lorsque l’Algérie était une terre d’exil pour les Espagnols

© D.R.

“La mémoire des exilés espagnols à Oran et dans d'autres villes en Algérie”. Tel est le thème d’une rencontre prévue les 22 et 23 octobre à l'université Oran 2, précédée le 20 du même mois par une manifestation similaire à l’université Alger 2. 

Ces rencontres se veulent, selon l’organisateur, l'ambassade d'Espagne en Algérie en l’occurrence, une façon de “rendre hommage à tous ceux que – La Retirada – (La Retraite) de 1939 a représenté pour les exilés républicains espagnols, mais aussi pour les pays qui les ont accueillis”, à l’image de l’Algérie. Une vingtaine d'experts algériens, espagnols, français et mexicains prendront part à cette manifestation et aborderont des questions telles que “La migration et l'exil politique”, “La transition de la guerre civile espagnole à l'indépendance algérienne ou l'anti-franquisme en Algérie”. 
La fin de la guerre civile espagnole et la défaite des républicains entraîna un important flux migratoire vers la France, l'Afrique du Nord et le continent américain.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER