Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

SANS feuille de route DEPUIS LEUR NOMINATION

Marge de manœuvre réduite pour les secrétaires d’État

© D.R

Nommés au début du mois de janvier dernier, les quatre secrétaires d’État au gouvernement Djerad ont vraisemblablement les mains liées. Loin de jouir de la liberté d’initiative, ces nouveaux commis de l’État, chargés du Sport d’élite (Nouredine Morceli), de la Communauté nationale et des Compétences à l’étranger (Rachid Bladehane), de l’Industrie cinématographique (Bachir Youcef Sehaïri) et de la Production culturelle (Salim Dada), sont, pour le moment, en mode “wait and see”. Visiblement privés de marge de manœuvre, car placés sous la coupe des ministres de tutelle, ces quatre secrétaires d’État n’ont, jusqu’ici, pas de budget pour entamer les missions qui leur sont assignées.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER