Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Entreprises de gaz et d’électricité de Béjaïa

Plus de 300 milliards de centimes de créances réclamées à l’État

Les entrepreneurs de gaz et d’électricité, en charge de la réalisation des différents projets de raccordement des villages et quartiers de la wilaya de Béjaïa au réseau du gaz de ville, réclament à l’État plus de 300 milliards de centimes. C’est ce que révèle le président de l’association de ces entrepreneurs, Hanafi Remila, qui tient à préciser que seuls 40 milliards de centimes ont été débloqués sur le budget sectoriel jusqu’à présent. À noter que la plupart des entreprises titulaires de marchés de canalisation et de raccordement de gaz naturel dans la wilaya sont actuellement à l’arrêt en raison du non-paiement de leurs factures depuis plus de deux années. Le ministre de l’Énergie, M. Guitouni, a tenté de rassurer, lors de sa récente visite dans la région, les entrepreneurs sur l’engagement de l’État à rembourser toutes les créances à brève échéance. Ces derniers doutent néanmoins de la possibilité de récupérer leur argent, dès lors que le gouvernement ne cesse d’avertir que les caisses de l’État sont vides.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER